Afrique du Sud / Apartheid.
Représentation de danses traditionnelles à l’emplacement d’une mine d’or (Bloemfontein) : séparation des spectateurs.
Mai 1969.

 

La plus belle photo de ma cariere . J'ai réalisé cette image en 1969 en Afrique du Sud. C'etait un dimanche ,à la mine d'or de Bloemfontein. Je suis très fiere car cette photo fait encore aujourd'hui le tour du monde.

 

Hugues Vassal racontez nous quelles sont les circonstances de cette photographie ?

Floris de Bonneville rédacteur en chef de l'agence et moi même  avons décidé de réaliser plusieurs reportages en Afrique ; particulièrement "l'Apartheid en Afrique du Sud" ​A notre arrivée à  l'aéroport  de Johannesburg les autorités locales nous ont mis en rétention avec expulsion immédiate du territoire Sud-Africain, nous n'avions pas de visa et le gouvernement savait que nous venions ici  pour réaliser une enquête  sur la ségrégation raciale.​ Un petit miracle se produisit lorsqu'on nous informa qu'un visa de touriste limité à 6 jours nous avait été accordé. Nous avons joué les touristes en essayant de réaliser notre projet, mais, mes photos réalisées sur le sujet étaient quasi nulles et classiques ; j'étais désespéré j'allais repartir sans une image valable.​ Le dimanche, veille de notre départ,  nous n'avions aucun programme, lorsque la chance nous a enfin souri. Le responsable du ministère de l'information est venu nous proposer de voir des danses Zoulou réalisées par des mineurs dans la mine d'or de Bloemfontein proche de Johannesburg. Les responsables Sud-Africains sont à l'origine de cette image symbolique ; en effet ne voulant pas que nous côtoyons noirs et blancs durant le spectacle, ils eurent l'heureuse idée de nous placer en face des deux groupes ethniques séparés par une corde symbolique.

 

Vous êtes-vous demandé si vous aviez fait une bonne photographie ?

C'est le coup d'œil ou la chance d'un photographe. On ne sait pas quand on réussit une photo. Quand un sujet est délicat, il faut toujours faire diversion pour pou­voir faire des photos.

J’ai fait diversion sur le specta­cle de danses zoulous puis j'ai shooté deux fois. Je tenais mon scoop...  J'avais réalisé une image d'exception. C'est l'ins­tinct qui permet de réaliser ce type d'image.

 

Dans un deuxième temps qu'avez-vous fait de la photographie ?

Je l'ai envoyée à l'agence immédiatement. Elle l'a distribué dans le monde, la presse nationale et internationale, les écoles, les universités, les musées. Plus tard, dans un soucis de mémoire, je l'ai offerte à Perez de Cuellar, qui était à l'époque président de l'ONU.

Puis en 2013, elle a été remise officiellement en mon nom au premier président noir des USA, Barack Obama.

AFRIQUE DU SUD

5.000€Prix
  • © Hugues Vassal

Qui sommes-nous ?

Gallery Hugues Vassal est un site de vente de photographies de collection en édition limitée. Notre catalogue est composé de photos réalisées par le photographe Hugues Vassal. Nous nous efforçons d’enrichir notre fond régulièrement, et de vous proposer des nouveautés plusieurs fois par an.

MAIL : huguesvassal@yahoo.fr TÉL : +33.(0)6.66.47.13.87

© 2019 Gallery Hugues Vassal. Tous droits réservés. Réalisé par Solène Vassal et L'asso AHV

GALLERY HUGUES VASSAL

  • Facebook - Grey Circle